Identifiez vousIdentifiez-vous
Inscription gratuite Inscription gratuite
imagedumois.com
Posté le 26/02/2021 par le Dr Julien SAVATOVSKY
 
Cliquez sur un visuel pour l'agrandir

Une patiente âgée de 47 ans est suivie pour une SEP-RR traitée par interféron. Elle n’a pas de nouvelle poussée clinique depuis 2 ans. L’IRM de suivi est réalisée sur le même appareil 3T, avec des techniques comparables, conformes aux recommandations de l’OFSEP (notamment 3D FLAIR en 1,0 mm isotropique non interpolé). Cette IRM est, dans un premier temps, interprétée en faisant défiler les images reconstruites dans le plan axial des 2 examens de manière manuelle (figure 1). L’interprétation est ensuite réalisée par une technique de soustraction longitudinale (figures 2 et 3). Le logiciel effectue automatiquement les étapes suivantes :

- alignement ou coregistration des images (mêmes niveaux de coupe, même obliquité, même facteur d’agrandissement) ;

- soustraction entre l’image récente et l’image ancienne ;

- superposition d’un code couleur à l’imagerie la plus ancienne. Les voxels représentés en rouge ont augmenté de signal entre les 2 examens, ceux représentés en bleu ont diminué de signal, les voxels stables ne sont pas coloriés.

 

Julien Savatovsky déclare avoir des liens d’intérêts avec Bayer et Philips Healthcare.

Le quiz du mois

Sur la figure 1, que pensez-vous des ZHST2 (zones de haut signal T2) fléchées ?
Comment interprétez-vous l’évolution sur le niveau de coupe de la figure 2 ?
Comment interprétez-vous l’évolution sur de la lésion frontale droite fléchée sur la figure 3 ?

Pour afficher les images en plein écran et
répondre au quiz, identifiez-vous