Identifiez vousIdentifiez-vous
Inscription gratuite Inscription gratuite
imagedumois.com
Posté le 07/10/2015 par le Dr Nadia BELMATOUG
Cliquez sur un visuel pour l'agrandir

Un patient âgé de 36 ans, caucasien, consulte aux urgences pour une douleur d’apparition brutale, intense, permanente, à type de coup de poignard évoluant depuis 3 heures.
La douleur siège à la fesse gauche, irradie dans l’aine et la face antérieure de la cuisse.
Le patient n’a pas de fièvre, pas de lombalgie, pas d’altération de l’état général.
L’examen clinique est difficile en raison de l’intensité des douleurs.
Les rotations de l’articulation de hanche sont cependant normales.
L’examen somatique aux urgences est décrit comme normal.
Les résultats des examens biologiques réalisés aux urgences montre :
• hémoglobine : 12,5 g/dl, leucocytes : 8 500/mm3
• plaquettes : 116 000/mm3
• CRP : 30 mg/l.
La radiographie du bassin (figure 1) est normale.


Évolution

L’intensité des douleurs justifie l’hospitalisation du patient. Un traitement par morphine est institué. Les douleurs diminuent progressivement d’intensité, permettant un examen clinique plus approfondi.
À l’interrogatoire, le patient signale avoir, depuis 6 mois, des hématomes spontanés sur les jambes. La mobilité de hanche est quasi normale. Il n’y a pas de syndrome rachidien. On note quelques hématomes de la face antérieure des 2 tibias. La palpation abdominale révèle une discrète splénomégalie, la rate débordant de 2 travers de doigt sous le rebord costal. Le patient ne présente pas d’hépatomégalie. Le reste de l’examen clinique est strictement normal.
Les résultats des examens biologiques réalisés 24 heures après son arrivée aux urgences sont les suivants :
• hémoglobine : 12 g/dl, VGM : 95 µ3
• leucocytes : 4 500/mm3
• plaquettes : 95 000/mm3
• ionogramme sanguin normal,
• transaminases, γGT et phosphatases alcalines normales,
• CPK, LDH normales,
• calcémie et phosphorémie normales,
• vitamine D : 29 ng/ml,
• CRP diminuée à 20 mg/l,
• γglobulines à 16 g/l,
• fer sérique et capacité de saturation de la sidérophiline normaux,
• ferritinémie élevée à 540 ng/ml.


Vous demandez une IRM du bassin complémentaire (figure 2).

 

Le quiz du mois

Quelles anomalies décèle l'IRM du bassin ?
Quel est votre diagnostic ?
Par quel examen complémentaire confirmez-vous le diagnostic ?

Pour afficher les images en plein écran et
répondre au quiz, identifiez-vous